Satoru Iwata est toujours dans nos mémoires.

Le Jeudi 25 Juillet 2019

Si l’ancien président de Nintendo a marqué les esprits, notamment en étant l’artisan du renouveau de l’entreprise dans les années 2000, ce n’est pas ce qui va être l’objet de notre article du jour. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les propos de Shigeru Miyamoto alors qu’un livre, au titre évocateur d’Iwata-San sort cette semaine :

"Il était avant tout un ami pour moi. Je n'ai jamais eu l'impression que c'était mon patron ou que je travaillais sous ses ordres. Il ne se mettait jamais en colère et nous ne nous disputions jamais.

En général, si quelqu'un de plus jeune et moins expérimenté que vous devient président, il peut être difficile de bien s'entendre avec lui. Mais cela n'a jamais été comme ça (avec Iwata). Il est toujours apparu évident que ce poste lui convenait d'avantage (qu'à moi), cela n'a donc jamais posé problème. Je pense que cela nous a permis de devenir naturellement de vrais amis.

Depuis son décès, Nintendo s'en sort très bien. Il nous a laissé de nombreux mots et structures qui se perpétuent aujourd'hui dans le travail de nos employés plus jeunes. Le seul problème est que s'il me vient une idée bonne à rien pendant le week-end, je n'ai personne avec qui la partager le lundi suivant. Que je ne puisse plus l'entendre dire "oh, à propos de ce truc..." est un peu problématique pour moi. Cela me rend triste."

Les liens entre les deux hommes restent très forts et il est certain que Nintendo est reste marqué par les pensées de son capitaine d’industrie, disparu en juillet 2015. Si Satoru Iwata est surtout connu pour ses qualités de leader et de producteur à succès, notamment avec Animal Crossing ou Pokémon Stadium ou encore sur Mario Kart: Double Dash!! on sait un peu moins qu’il a été développeur non crédité sur certains jeux comme NES Open Tournament Golf  ou le très célèbre Balloon Fight !

En dehors des jeux dont il a pu s’occuper, on peut relever qu’il a pris en main le destin de Nintendo en 2002, prenant la relève après la longue période de direction d’Hiroshi Yamauchi. Le défi est de taille car après le semi-échec commercial de la Gamecube, il s’agit de redresser la barre pour que Nintendo retrouve sa place dans le cœur des joueurs. Le chemin qui ramènera Nintendo vers le succès passera par deux machines qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo, la Nintendo DS et la Wii. Dans les deux cas, la réussite est au rendez-vous et l’innovation dans la manière de jouer, une idée chère à Satoru Iwata fera merveille. Si le succès de la Wii U est un peu plus discutable, la trajectoire de la 3DS et celle de la Switch actuellement témoigne du fait que Monsieur Iwata influence encore aujourd’hui Nintendo dans son ensemble.

La conséquence de tout ceci est aussi une excellente forme financière puisque Nintendo est la seconde entreprise japonaise à posséder le plus de liquidités dans ses coffres avec 845 milliards de yens au frais, soit environ 7 milliards d’euros. Seule Toshiba fait mieux avec environ 8,1 milliards d’euros. Autant dire que la firme de Kyoto a encore de quoi envisager l’avenir avec sérénité.

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus