Rendez-vous Rétro : Saints Row

Le Jeudi 01 Octobre 2020

Cette semaine, pour notre arrêt traditionnel dans la Galaxie Rétro, nous allons nous intéresser à une série de jeux qui est passée un peu sous le radar du grand public pour des raisons évidentes de développement d’image disons… chaotiques. Aujourd’hui c’est la saga Saints Row qui passe à la moulinette. Chargez vos flingues, c’est parti !

 

Saints Row - Le classicisme oui, mais avec un tout petit peu de n’importe quoi. 

Si l’idée des développeurs en 2006 était de sortir un GTA-Like qui tentait de se démarquer avec quelques mécaniques différentes de la série de Rockstar, ce 1er opus de la série avait pour lui une histoire construite bien qu’attendue, mais aussi des personnages hauts en couleurs. Le joueur devait composer avec cette galerie de personnalités répartie dans les différents gangs qui se partageaient Stillwater. Avec ses mécaniques tirées du genre RPG, l’implication du personnage que vous contrôliez était plus haute comme il était « à votre main ». Si le déchaînement de violence était présent, le respect et sa barre étaient une donnée importante, car sans respect de votre gang et de vos rivaux, point de salut ! Saints Row était une bonne rampe de lancement pour la suite de la franchise. 

 

Saints Row 2 - Le dernier arrêt avant un gros virage. 

Saints Row 2 paraît en 2008 après le succès de son prédécesseur, bien que ce dernier semble s’être fait sur le long terme. Si vous retournez à Stillwater après un séjour en prison qui ne vous a pas vraiment appris la sagesse, vous allez vite constater que la donne a changée. Il va falloir faire des alliances pour reprendre votre place. La personnalisation du personnage a été largement améliorée, vous permettant notamment d’incarner un personnage masculin ou féminin. Pour le reste, efficacité, meurtre et embrouilles sont toujours au programme. On peut aisément considérer SR2 comme une évolution du premier opus. Mais vous allez voir que Volition Inc. a plus d’un tour dans son sac…

 

Saints Row : The Third - Le grand n’importe quoi, c’est maintenant !

C’est en 2011 que Saints Row : The Third arrive dans nos salons et le moins que l’on puisse dire, c’est que tous les compteurs ont explosé. Si jusqu’à présent, la licence tentait de coller au genre du GTA-like, cette fois (même si c’est visible avec les mêmes personnages dont votre avatar qui reçoit toujours plus de possibilités de personnalisation) toutes les missions sont là pour permettre toutes sortes d’excentricités. La galerie de personnages en tête de gondole, avec Philippe Loren en antagoniste du Syndicat, pour ne citer que lui. La saga semble, avec ce troisième épisode, s’émanciper avec un humour décalé et poussé à l’extrême ! Pour le plus grand plaisir des joueurs pour peu qu’ils y soient réceptifs. La recette a payé, c’est un fait indéniable. Même si on passe de Stillwater à Steelport. 

 

Saints Row IV - Et si on en faisait (vraiment) des tonnes ?

Au départ, en mai 2012, Saints Row IV devait prendre la forme d'une extension du jeu précédent. Mais un mois plus tard, elle a été repoussée pour devenir un jeu complet qui deviendra Saints Row IV. La fermeture de THQ la même année ralentira un peu le développement. Le titre sort finalement en 2013 et entre-temps vous êtes devenu le président des États-Unis devant faire face à une menace extraterrestre mettant en danger toute l’humanité. Univers futuriste, références à la pop culture à tous les étages, missions qui confinent parfois à l’absurde, SR4 est un bouquet final pour la licence. Même si on espère toujours avoir quelques nouvelles de Saints Row 5 qui est en développement…

 

Voilà qui conclut notre voyage hebdomadaire dans la Galaxie Rétro ! Restez connectés pour suivre nos prochaines aventures rétro !

@MatthieuMeignan

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus