Rendez-vous Rétro : Forza Motorsport

Le Lundi 14 Octobre 2019

Vous vous en doutez sûrement si vous avez pas mal bourlingué dans la Galaxie Rétro, il y a des séries de jeux dont on attend peu de choses au départ mais qui finissent par s’imposer dans le coeur du public sans que l’on s’y attende réellement. Pour ce 11e Rendez-vous Rétro, on va rouler fort !

 

 

Forza Motorsport : Des débuts timides mais déterminés.

 

Sorti en l’an de grâce 2005, Forza Motorsport prend la route sur Xbox avec pour ambition de se positionner face à Gran Turismo 4 qui trône en maître incontesté dans le domaine de la simulation automobile sur console. Forza Motorsport ne propose que 231 voitures face aux 700 de GT4 et les circuits empruntés sont classiques mais sans saveur réelle pour le moment. Ce qui frappe à la sortie du jeu. c’est la baffe technique qu’il offre avec une excellente gestion des dégâts notamment, la physique des véhicules est très bonne malgré quelques défauts de jeunesse compréhensibles. Pour un galop d’essai, ce n'est pas mal du tout, et ça laisse augurer le meilleur pour la suite. 

 

 

Forza Motorsport 2 : Passage sur Xbox 360 et confirmation.

 

Deux ans après le premier opus (un rythme de sortie que la licence garde en permanence jusqu’à présent) Forza Motorsport 2 arrive sur Xbox 360 et s’impose d’emblée comme une killer app de la machine. Plus de voitures disponibles (plus de 300), plus de circuits (même si de la réutilisation est présente notamment avec des tracés inversés). La gestion des dégâts est bien plus poussée même si elle est paramétrable et la physique des voitures - et en particulier la notion de poids, et du transfert de masse - est considérée comme la mieux gérée pour un jeu de simulation automobile sur consoles. C’est à partir de cet opus que Forza s’impose de plus en plus dans son secteur. 

 

 

Forza Motorsport 3 : On se muscle encore ?

 

En 2009, la licence Forza Motorsport est bien installée. Les fans de la licence Gran Turismo attendent toujours la sortie du cinquième opus qui n’en finit plus d’être repoussée alors que les développeurs de Turn 10 en sont déjà à leur troisième jeu de la série. 515 véhicules, 66 constructeurs et 24 circuits (en comptant les DLC) pour rouler pendant 2 ans sans interruption. Bien sûr, la technique est encore améliorée et l’expérience de jeu s’en ressent, mais Forza Motorsport 3  se caractérise surtout par le foisonnement de ses DLC qui ont pu faire grincer quelques dents mais qui a permis d’obtenir un suivi commercial intéressant qui perdurera par la suite. Le Roi à présent c’est Forza. 

 

 

Forza Motorsport 4 : Finir en beauté sur la 360.

 

L’horloge suisse de Turn 10 a sonné en 2011 pour Forza Motorsport 4 et la réussite a été totale. 676 voitures (DLC compris), des circuits revus et corrigés, un mode carrière absolument énorme, toutes les conditions étaient réunies pour faire de FM4 un beau feu d’artifice pour la Xbox 360 qui allait doucement laisser sa place à la Xbox One quelques années plus tard. En quelques années, la licence Forza Motorsport est passée du statut d’outsider regardé d'un peu de haut à celui de référence incontestée de la simulation automobile sur console. Si aujourd’hui le secteur est un peu plus concurrentiel, Forza Motorsport a su se faire une belle place au soleil et continue de l’entretenir.

 

Voilà c’est tout pour aujourd’hui ! On reviendra sur d’autres épisodes de la saga Forza, mais ce sera pour une prochaine fois. En attendant, restez à l’affût et continuez de vous balader dans la Galaxie Rétro !

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus