Rendez-vous Rétro : Driver

Le Jeudi 19 Novembre 2020

Cette semaine dans la Galaxie Rétro, on va prendre notre meilleur coup de volant pour rendre visite à un vieil ami. Tanner est endormi depuis un long moment et il est temps de le réveiller avant que son vieil ennemi Jericho essaie de le tuer, car c’est la saga Driver qui nous intéresse aujourd’hui. 

Driver : Un monde s’ouvre à nous. 

C’est en 1999 que Tanner débarque sur PlayStation pour nous faire vivre des aventures prenantes malgré un manque de relief évident. Après un test de conduite dans un parking dont tout le monde se souvient, vous allez, dans les années 80, infiltrer le milieu de la mafia sous les traits de ce cher Tanner. De Miami à San Francisco, en passant par Los Angeles et par New York, tout est prétexte à l’action, mais seulement en voiture ! Les phases à pied ne sont pas présentes dans cet opus et Driver en pâtira face à certains de ses concurrents de l’époque. Malgré tout, le succès est au rendez-vous et la suite arrive très rapidement. 

 

Driver 2: Back on the Streets - Déjà le début de la fin ? 

Que ce soit sur PS1 en 2000 ou sur Game Boy Advance en 2002, c’est clairement une suite faite principalement pour surfer sur la vague de son prédécesseur. On peut tout de même noter que Tanner peut enfin descendre de son véhicule… Mais n’est pas capable de manier des armes. Ennuyeux pour un flic tout de même… Bon, évoluer à Chicago, à la Havane, à Las Vegas et à Rio de Janeiro valait le coup d’oeil, mais une fois l’effet de dépaysement passé, il ne reste pas grand chose. Oui, avec Driver 2 la série évolue, mais tellement à son rythme que ça en est presque déconcertant.

 

DRIV3R - Un certain anonymat pour une série phare ?

Si DRIV3R est bel et bien sorti en 2004 et qu’il rattrapait enfin son retard en permettant à Tanner d’utiliser des armes et de faire son boulot correctement, c’est à peu près tout ce qui est resté dans l’histoire vidéoludique. Trois villes sont à l’honneur dans DRIV3R : Instanbul, Miami et… Nice ! Si cette destination est plutôt étonnante, elle a le mérite de tenter de faire sortir John de sa zone de confort. Si au fil de la série, les trames narratives se sont étoffées, vous allez pas y perdre votre latin non plus. Malgré tout il se pourrait que vous soyez surpris par ce jeu qui n’a pas laissé une trace indélébile dans l’imaginaire des joueurs.

 

Driver: San Francisco - Un retour aux sources réussi 

Comme John Tanner n’est pas présent dans Driver: Parallel Lines, vous ne nous en voudrez pas de passer ce jeu de 2006 sous silence. Driver: San Francisco sort en 2011 sur Wii et PS3/360. Il est important de faire la distinction, car sur la console de Nintendo, le joueur se concentrera sur les débuts de Tanner dans la police alors que sur les consoles HD, on se trouve dans la suite de DRIV3R, du moins en début de jeu. Dans les deux cas, le retour est réussi techniquement et quasiment 10 ans plus tard, on aimerait bien voir une suite arriver par rapport aux versions HD.

 

Si l’histoire vidéoludique n’a pas été tendre avec cette licence, on l’aime beaucoup vous savez. Alors restez connectés pour vivre la suite de nos aventures ! 

@MatthieuMeignan

 

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus